« Les organisations sont de plus en plus exposées au risque d’une cyberattaque », affirment Paul Caekebeke et Door Cooreman d’ADD Insurance Architects. Il importe, avant toute chose, de s’en préserver au mieux. Mais malheureusement, la sécurité à 100 % n’existe pas.

De plus, à partir d’un certain niveau de sécurisation, les avantages d’une sécurité supplémentaire ne compensent plus les coûts qu’elle engendre. Et même la meilleure sécurité est insuffisante face aux erreurs humaines et à une « cyberhygiène déficiente ». La meilleure solution revient dès lors à couvrir le risque résiduel avec une cyberassurance.

 

Avec une cyberassurance, les entreprises bénéficient
non seulement d’un filet de sécurité financier,
mais elles sont également soutenues en pleine
situation de crise par les spécialistes ad hoc.

 

Risques possibles :

 
  • Un cyberincident peut non seulement entraîner un arrêt des activités (et donc une perte de bénéfices), mais aussi la corruption ou l’endommagement des données, ruinant ainsi leur fiabilité. L’organisation n’aura alors d’autre choix que de délier les cordons de la bourse pour tout restaurer.
  • Qui plus est, le règlement général sur la protection des données (RGPD) impose d’informer dans un certain délai les personnes dont les données ont fuité.
  • Un piratage entraîne presque automatiquement une cascade de frais. Il faut tout d’abord colmater la brèche dans la sécurité. Il faut ensuite identifier ce qui a disparu ou a été endommagé et le restaurer ou le reconstruire dans les plus brefs délais.
  • Une entreprise peut également être victime de chantage. Dans ce cas, il est important qu’elle se fasse accompagner.
  • Il peut aussi y avoir des attaques du site Internet. Or, ce site est souvent un important canal de vente et la moindre indisponibilité représente une perte de clients et de revenus.
  • Enfin, votre entreprise peut être tenue pour responsable par des clients ou des tiers du préjudice qu’ils subissent en raison du cyberincident au sein de votre entreprise.

 

Filet de sécurité financier et assistance

Pour couvrir tout cela, ADD a mis au point une cyberassurance qui décrit et couvre très largement tous les risques et coûts possibles. Ainsi, les entreprises bénéficient non seulement d’un filet de sécurité financier, mais elles sont également soutenues en pleine situation de crise par les spécialistes ad hoc. L’aide immédiate de spécialistes TIC, de juristes, d’experts en communication et extorsion ou d’autres consultants est au cœur des services de cette police d’assurance. Ils garantissent ainsi la continuité de l’entreprise et un incident ne sera plus nécessairement synonyme d’hémorragie financière.