• Les entreprises wallonnes se sont longtemps heurtées à la complexité du système administratif au moment de solliciter des aides publiques. Dispersées dans plusieurs administrations et traitées selon des processus différents, celles-ci étaient difficilement accessibles et les bénéficiaires potentiels s’en trouvaient découragés.

 

La Région Wallone démontre qu’elle peut relever le défi de la numérisation, mais aussi qu’elle intègre des modes de fonctionnement agile dans sa modernisation.
 

 

  • La Région Wallonne a décidé de prendre le problème à bras-le-corps en mettant à disposition des entreprises et des porteurs de projet un portefeuille numérique d’aides centralisées sur une plateforme unique. Au nombre de 10, ces aides portent le nom de chèques-entreprises et couvrent l’intégralité des besoins d’une entreprise, depuis sa conception jusqu’à sa transmission. Création, développement, transition numérique ou encore internationalisation : autant d’étapes pour lesquelles une entreprise peut désormais se faire accompagner.
 
  • Pour en faire la demande, il suffit aux entrepreneurs de se connecter à la plateforme et de sélectionner le chèque qui les intéresse. Il ne leur reste alors plus qu’à choisir et à conclure un accord avec un prestataire parmi la liste des consultants sélectionnés par la Région Wallonne. Une fois signé le contrat entre les deux privés, l’administration intervient alors sur le montant de l’opération, prenant en charge parfois jusqu’à 75 % du paiement.
 
  • Il n’y a pas que les différentes aides qui sont désormais centralisées. Sur la plateforme, chaque entrepreneur dispose de son espace personnel, reprenant l’ensemble des informations liées à ses différents dossiers. Il peut donc savoir à tout moment le degré d’avancement de ses demandes sans avoir à chercher l’information.
 
  • Particularité du dispositif : les chèques sont accordés sur la base du principe de confiance. N’importe quelle PME peut en faire la demande et en bénéficier rapidement. Ce n’est qu’a posteriori que l’administration vérifie que les conditions sont bien remplies et les règles respectées. Ainsi, les dossiers ne prennent plus la poussière, toute demande recevant automatiquement une réponse dans les 5 jours.
 
  • Par ce dispositif, la Région démontre qu’elle peut relever le défi de la numérisation, mais aussi qu’elle intègre des modes de fonctionnement agile dans sa modernisation. Évolutif, réactif et flexible, le dispositif s’adapte en effet en fonction de l’expérience usager.