Relations commerciales

 

À quelques kilomètres à peine de la capitale européenne, l’aéroport de Bruxelles offre des connexions directes vers le monde entier pour les touristes, les voyages d’affaires et le fret. L’un des objectifs fixés par la Région de Bruxelles-Capitale dans sa stratégie 2025 est d’intensifier les relations économiques et commerciales des entreprises bruxelloises avec des partenaires étrangers et de favoriser les investissements et l’installation de nouvelles entreprises étrangères dans la capitale.

 

De l’emploi à gogo

 

Comme d’autres aéroports dans le monde, celui de Bruxelles nourrit de grandes ambitions. D’ici à 2040, il compte offrir une palette de connexions encore plus large vers le reste du monde et atteindre les 120 000 emplois directs et indirects, soit trois fois plus qu’aujourd’hui. Les possibilités liées à l’emploi sont nombreuses : pilotes, stewards, restaurateurs, mécaniciens, électriciens, médecins, chauffeurs de limousine, etc. Actuellement, plus de 400 postes de travail sont déjà disponibles en permanence.

 

Du fret de qualité

 

Dans le cadre des échanges économiques internationaux, le transport de marchandises occupe une place de choix. L’aéroport de Bruxelles offre déjà une vaste plateforme logistique. Des secteurs de l’économie belge, comme l’industrie pharmaceutique, la biotechnologie, la chimie, les produits frais et l’e-commerce, y font appel en grand nombre, notamment pour le fret de produits de haute qualité.

 

Capitale diplomatique

 

Bruxelles est la 1ère capitale diplomatique au niveau mondial, en raison notamment de la présence sur son territoire des institutions européennes et du siège de l’OTAN. Bruxelles abrite également le siège de nombreuses entreprises nationales et étrangères. Elle est aussi la 1ère ville de congrès au monde. Pour conserver ce rôle prépondérant, il est essentiel qu’elle renforce encore sa connectivité aérienne directe avec le reste du monde.