Une région polyglotte

 

Economie essentiellement urbaine, Bruxelles possède le taux d'entreprenariat le plus élevé du pays et une trentaine d’entreprises y naissent chaque jour.

 

Par ailleurs, Bruxelles bénéficie d'un avantage considérable : c'est une région polyglotte, caractéristique essentielle qu'on ne retrouve pas autant chez nos voisins et qui est susceptible d'attirer de nombreuses entreprises, comme par exemple celles désireuses de quitter le territoire britannique dans le cas du Brexit.

 

Autre atout considérable dans l’optique d’une ville durable : le Port de Bruxelles : Le trafic passant par le canal correspond quotidiennement à 2000 camions en moins dans les rues de la ville. Un aspect mobilité qui rejaillit aussi sur l'environnement: 6.800.000 tonnes transportées en 2016, cela correspond à 95000 tonnes de C02 économisées dans notre capitale. Aujourd'hui, la zone portuaire, c'est 350 entreprises qui produisent bon an mal an 12000 emplois directs et indirects.

 

Les défis importants

 

Dans la Région, de nombreuses procédures existent afin d’aider au financement des sociétés, mais ces procédures restent encore trop souvent méconnues. D’où l’importance d’informer au mieux les candidats entrepreneurs. Le secteur privé peut lui aussi apporter sa pierre à l’édifice, à l’instar du groupe KBC qui  fait le choix d'avoir 3 banques régionales pour mieux répondre aux spécificités des demandes de la clientèle d'une région à l'autre.

 

Des défis importants subsistent : la mobilité, l’investissement dans l’enseignement et la formation qui doit pouvoir suivre l’évolution technologique, … Mais les initiatives ne manquent pas pour démontrer le dynamisme de la Région, tant au niveau de ses acteurs publics que privés.

 

Lisez le débat complet ici.