Lean startup - Bon nombre d’entreprises qui placent de grands espoirs dans le lancement d’un nouveau produit ou service s’aperçoivent trop tard qu’il ne correspond pas aux besoins de leurs clients. Des méthodologies à l’efficacité prouvée permettent d’éviter ce type de mésaventure. Au premier rang de celles-ci : les programmes d’accélération pour PME et leur méthodologie « Lean Startup ».

 

Bon nombre d’entreprises placent de grands espoirs dans le lancement d’un nouveau produit ou service et s’aperçoivent trop tard qu’il ne correspond pas aux besoins de leurs clients.

 

Tester le potentiel - Développée à l’origine à l’intention des startups, cette méthodologie s’applique à tout type d’entreprise. Elle consiste à tester le potentiel d’une innovation. À l’aide de coaches entrepreneurs spécialisés, l’entreprise innovante définit les segments de clientèle qu’elle cible et développe des hypothèses quant à ses besoins.

 

Sur le terrain - Ensuite, l’entreprise s’assure directement auprès de plusieurs clients que son innovation constitue bien une solution correspondant à leurs besoins. Leurs réponses permettent d’affiner l’innovation et le business model. Cela permet aussi très rapidement de valider une hypothèse ou de se rendre compte qu’elle n’a pas le potentiel escompté. Quitte à avoir une mauvaise idée, autant s’en apercevoir très vite… et l’abandonner !

 

De l’intuition à la solution - Jean-Jacques Nonet est Président de la Confédération de construction wallonne et administrateur de l’entreprise de construction qui porte son nom. Il se félicite de s’être inscrit à ce programme qu’il décrit comme « l’accélération du développement d’une intuition en une solution que l’on peut présenter aux clients ». Quatre collaborateurs de son entreprise ont suivi le programme. En l’espèce, l’intuition concernait un nouveau type de services, à l’étude en interne depuis plusieurs années, dédiés aux professionnels de la voirie dans le cadre de travaux sur des canalisations souterraines. La méthodologie permet « d’aller droit au but vers les besoins du client avec toute la simplicité et l’humilité possibles pour définir correctement le projet ».

 

Technique d’interview - Jean-Jacques Nonet évoque également un cas vécu de rencontre avec un ministre : « J’ai utilisé la technique d’interview apprise lors de ce programme. Elle m’a vraiment servi. Nous sommes entrés dans un dialogue constructif tel que nous le souhaitions. Il ne faut pas imposer une série de points, mais d’abord partir d’une écoute intelligente ».